Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

3ème Edition du Symposium Scientifique International sur la gestion durable des terres, Ouagadougou, 17 – 21 mai 2021


affiche_annonce-UneL’Afrique de l’Ouest et le Sahel en particulier sont confrontés depuis plusieurs années à de graves problèmes de dégradation des terres, qui affectent négativement la productivité et la sécurisation des fonctions essentielles des écosystèmes. Cette dégradation des terres est complexe et est causée par différents facteurs englobant à la fois la variabilité et le changement climatique ainsi que l’activité humaine.
La lutte contre la dégradation des terres engagée par le CILSS s’inscrit dans une quête permanente de restauration des équilibres écologiques, socio- économiques et politiques pour une amélioration de la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté. Les domaines clés de succès sont les suivants : (i) la coordination et l’harmonisation des politiques nationales en matière de LCD/GRN; (ii) le renforcement des capacités des pays en matière de lutte contre la désertification et d’adaptation à la variabilité et au changement climatique ; (iii) la production d’informations et d’outils d’aide à la décision en matière de lutte contre la dégradation des terres ; (iv) des programmes d’investissement pour la mise en œuvre de projets de lutte contre la désertification, d’adaptation à la variabilité climatique et de lutte contre la pauvreté au niveau local.