Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

Atelier méthodologique de l’étude en prélude à la capitalisation des initiatives de restauration et GR pastorales au MALI, BURKINA FASO et NIGER, organisé par Enabel en collaboration avec l’INSAH/CILSS, 12-13 mai 2022.


une_atelier_PRISMAJeudi 12 mai a démarré par visioconférence (vc), l’atelier méthodologique de l’étude en prélude a la capitalisation des initiatives de restauration et gestion des ressources pastorales au MALI, BURKINA FASO et NIGER, organisé par l’Agence Belge de Développement (Enabel) en collaboration avec  l’Institut du Sahel (INSAH/CILSS).

L’honneur a été faite à M. Mohamed Abdellahi EBBE, Directeur Général de l’INSAH/CILSS de présider cette cérémonie d’ouverture qui a eu lieu à Bamako avec la présence de Madame la Coordinatrice du projet de recherche et innovation pour des systèmes agro-pastoraux productifs, résilients et sains en Afrique de l’ouest (PRISMA).

Cette session a été marquée par deux interventions, le discours d’ouverture du DG suivi de la présentation des objectifs de l’atelier par Madame Maïmouna OUSMANE, coordinatrice du PRISMA.une_atelier_PRISMA-ml_ne

Dans son discours d’ouverture, le Directeur Général de l’INSAH a, tout d’abord, tenu à souhaiter la bienvenue aux participants regroupés sur les trois sites à Bamako, à Ouagadougou et à Niamey et interconnectés entre eux via la vc. Il a ensuite rappelé que l’Institut du Sahel (INSAH) est l’institution spécialisée du CILSS chargée « de coordonner, d’harmoniser et de promouvoir les actions d’études, de recherches et de capitalisation de la recherche pour le Développement en Agro-socio-économie et sur les questions de Population. L’INSAH dispose aujourd’hui d’atouts importants : Son statut d’unique structure de coordination sous régionale de la recherche agro-socioéconomique et de capitalisation sur des thématiques porteuses, son expertise avérée dans la formulation de politiques et de stratégies, dans l’organisation, la formation et l’implication des acteurs de la société civile et des parlements dans les questions de population et développement, le développement et la mise en ligne de bases de données, son ancrage institutionnel au CILSS, etc., sont autant d’atouts qui lui permettent d’assumer ses missions avec efficacité et crédibilité dans un contexte international de recherche caractérisé par la concurrence et la recherche de l’excellence.

Enabel_BFC’est ainsi l’occasion pour le DG de l’INSAH, de remercier l’Agence Belge de Développement (Enabel) pour avoir associer l’Institut du Sahel à la mise en œuvre de l’objectif spécifique 1 du projet de recherche et innovation pour des systèmes agro-pastoraux productifs, résilients et sains en Afrique de l’ouest (PRISMA). L’appui de l’INSAH va porter principalement sur la capitalisation des initiatives de gestion des ressources pastorales au Burkina Faso, Niger et Mali. Cette étude de capitalisation est d’une grande importance dans la mesure où de nombreuses initiatives ont été développées et certaines ont été considérées comme des réussites.

salle_NigerQuant aux objectifs de cet atelier, il s’agit d’entamer le processus de capitalisation qui va aboutir à l’élaboration d’outils d’aide à la décision à partir des résultats de la recherche, concernant l’amélioration de la gestion des pâturages et l’adaptation au changement climatique ; de documenter ces bonnes initiatives et de tirer des leçons en termes d’accompagnement des acteurs des territoires ruraux (appui-conseil, suivi, formation, investissements.